ESPACE MULTI-SENSORIEL ( SNOEZELEN )

Une approche différente de la personne fragilisée 

Développé dans les années 1970 par deux jeunes Hollandais (Ad Verheul et J. Hulsegge), Le terme «Snœzelen» est la contraction de Snueffelen (renifler, sentir) et de doezelen (somnoler), que l’on pourrait traduire autour de la notion d’exploration sonsorielle et de détente et plaisir.

Proposée depuis de nombreuses années dans le cadre du handicap et du polyhandicap, cette approche se développe maintenant dans les secteurs gérontologique et psychiatrique

Plus qu’une méthode, l’approche Snœzelen est une démarche d’accompagnement, un état d’esprit, un positionnement d’écoute et d’observation, basé sur des propositions de stimulation et d’exploration sensorielles, privilégiant la notion de « prendre soin »

Cet outil médiateur est centré autour de la construction d’une sécurité psycho-corporelle, dans un cadre contenant et une relation individualisée.

Le concept s’articule autour de trois dimensions :

•Des propositions d’expériences adaptées autour des différentes modalités sensorielles, visuelles, sonores, tactiles.

•Le respect de la personne et de ses rythmes en lui permettant d’être actrice dans une présence empathique et attentive de la part des soignants

•La proposition d’expériences autour du relâchement et de la réduction des tensions autorisant un mieux-être potentiel

Les résultats des expériences mises en place dans les structures d’accueil, indiquent une diminution sensible des comportements difficiles dans les temps suivant les séances.

Il s’agit dés lors de trouver le juste équilibre entre stimulation et relaxation, dans une relation respectueuse de chacun.

L’espace et ses outils

La réalisation du concept se fait en aménageant des salles spécifiques avec des équipements qui permettent la stimulation des sens ou la proposition de détente.

Les salles sont tapissées au mur comme au sol de tapis de mousse dont la couleur est choisie en fonction de l’effet proposé (vrai surtout dans les secteurs du handicap où se trouvent des personnes physiquement “turbulentes”).

Le blanc correspond aux salles dans lesquelles se déroulent des séances de détente.

Les couleurs vives sont réservées aux salles à visée stimulante.

Le noir aux salles de stimulations spécifiquement visuelles.

Les tapis de mousse et matelas offrent une atmosphère confortable tout en permettant le mouvement sans risque et réponse aux mouvements du corps.

Cet effet est amplifié par l’utilisation de matelas à eau (à température du corps) ou à air.

En plus des outils proposés lors de l’aménagement de son espace multi-sensoriel, il est toujours intéressant de se constituer sa boîte à outils de petit matériel ( balles, tissus, objets médiateurs du toucher ). De même, il faut rappeler que c’est dans la qualité de la relation d’accompagnement que ces divers médiateurs peuvent prendre sens.

Source: http://www.petrarque.fr