Ce que m’apporte le siège LALLOO

Je n’ai jamais été diagnostiqué comme une enfant avec un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité.
D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours beaucoup bougé. A l’école j’étais bonne élève mais dissipé, étourdi, bavarde.
J’ai vite compris que pour pouvoir parler et bouger pendant les heures de cours sans se faire gronder, je devais lever la main (parfois je la gardais en l’air tout le cours) et pour se lever aider la maitresse à distribuer les feuilles, ramasser les copies, etc.

Aujourd’hui, adulte je travail, ce qui n’étais au départ qu’un petit handicap s’est révélé aussi haut qu’une montagne à gravir.

Une journée normale fais 7h de travail pour moi ca représente le double. Je dois être concentré tout le temps et parfois je n’y arrive plus à la fin de la journée j’ai l’impression d’avoir vécu deux journée en une.  Je suis épuisée mais mon cerveau lui est encore plein d’énergie.

C’est la qu’intervient le siège Laloo, la position assise en tailleur est ma préféré. Et je préfère de loin travailler assis par terre en tailleur qu’assis sur une chaise ou mes jambes s’agitent, tressautent, etc.
Le siège Laloo me permet de m’installer de façon prolonger en tailleur, en m’apportant un dossier il me permet de tenir la position pendant de longues minutes, jusqu’à ce que les fourmis n’apparaissent et m’obligent à bouger.
Je pense que c’est un des seuls moments de la journée ou je ne bouge pas du tout ou presque pas.
Le soir en rentrant du travail je m’y assois pour décompresser de ma journée. Quand je n’arrive plus à relativiser j’utilise un appareil qui fonctionne avec la lumière et fait appelle à la cohérence cardiaque pour diminuer mon rythme cardiaque et me relaxer. L’avantage d’utiliser les deux pour moi c’est que je ne bouge plus ou presque dans le Laloo et mon esprit concentré sur la lumière ne s’égare plus. Je ne pense à rien, sans mes pensées qui tourbillonne et m’empoisonne la vie. Je ne revis plus la même journée encore et encore. Je ne pense aux problèmes du lendemain qui ne sont pas encore arrivé.  Aux soucis que je rencontre pour me lier au gens qui ne comprenne pas toujours. Ma tête est une fourmiller en perpétuelle mouvement.
Le week-end lorsque je dois réaliser une tâche qui me demande une concentration extrême (remplir mes impôts, etc.) je m’y assois pour canaliser mes mouvements  et être plus productive.
Je passe moins de temps sur ces tâches en tant normal je m’assoie sur une chaise. Je bouge mes jambes, les poses sur le siège en face, m’agite, me lève même pour rien juste pour le plaisir de se lever et de ne pas rester assis plus longtemps que nécessaire.
Le LALLOO est important pour moi car il me permet de moins bouger, et surtout me permet de ne penser à rien quand je le couple à la lumière.

Je ne sais pas si un jour je serais diagnostiqué parfois je l’espère d’autre non mais en tout cas ce siège m’aide au quotidien.
Je continue a m’asseoir en tailleur tout le temps dès que je peux mais le siège me permet de définir des limites quand je suis dedans rien de ce qui se passe autours ne peut m’atteindre, ni même mes pensées parasites.

Le cardiologue que j’ai consulté pour une éventuelle prise de Ritaline m’a dit que mon cerveau était comparable à un moteur de ferrari mais coincé dans la carroserie d’une deux chevaux. Autant dire que ca ne sert pas à grand chose.

Mélanie

http://www.tdah-france.fr